Close

12 juillet 2021

Un jeune doit s’engager dans la vie. C’est important pous se construire

Lettre à un (e) ami(e)

Abidjan, 13 juillet 2021

Lettre n°34 : Engagement, épreuves et espérance

Chère jeune,

Cher jeune,

Certains d’entre vous sont déjà en vacances d’autres sont en train de conclure l’année académique 2020-2021. Félicitations pour ceux et celles qui ont réussi aux différents examens. Courage pour ceux et celle qui n’ont pas réussi. L’échec fait partie de la vie. Cependant, il faut discerner ce qui n’a pas marché en vue de redresser le tir l’année prochaine.

Ce lundi, je voudrais te proposer une série de réflexion de notre saint Père, le Pape François sur l’engagement. J’espère que ce contenu te fera beaucoup de bien.

 

ENGAGEMENT

Je voudrais vous rappeler les mots de Pier Giorgio Frassati : « Si vous voulez faire quelque chose de bon dans la vie, vivez, ne vivotez pas. Vivez ! »

Discours, 21 juin 2015

ENGAGEMENT

Nous ne devons pas attendre des circonstances extérieures favorables pour nous mettre véritablement en jeu, mais, au contraire, ce n’est qu’en engageant sa vie – conscients de la perdre ! (cf. Lc 9, 24) – que nous créons pour les autres et pour nous-mêmes les conditions d’une nouvelle confiance dans l’avenir. Et je pense en particulier à un jeune qui a véritablement dépensé ainsi sa vie, au point de devenir un modèle de confiance et d’audace évangélique pour les jeunes générations d’Italie et du monde : le bienheureux Pier Giorgio Frassati. Sa devise était : « Vivre, ne pas vivoter ! » Telle est la voie pour faire l’expérience en plénitude de la force et de la joie de l’Evangile. Ainsi, non seulement  vous retrouverez confiance dans l’avenir, mais vous réussirez à susciter l’espérance parmi vos amis et dans les milieux dans lesquels vous vivez.

Discours, 21 juin 2015

ENNUI

Ce que nous voulons, ce ne sont pas des jeunes « faiblards », des jeunes qui sont là sans plus, ni oui, ni non. Ce que nous voulons, ce ne sont pas des jeunes qui se fatiguent rapidement et qui vivent fatigués, avec un visage ennuyé. Ce que nous voulons, ce sont des jeunes forts, des jeunes remplis d’espérance et de force. Pourquoi ? Parce qu’ils connaissent Jésus, parce qu’ils connaissent Dieu. Parce qu’ils ont un cœur libre.

Discours, 12 juillet 2015

EPREUVE

Quand on est jeune, on se projette vers l’avant, mais parfois, il arrive de vivre un échec ou une frustration ; c’est une épreuve et c’est important !

Discours, 22 septembre 2013

ESPERANCE

Les jeunes sont l’espérance d’un peuple. Cela, nous l’entendons partout. Mais qu’est-ce que l’espérance ? Est-ce être optimiste ? Non. L’optimisme est un état d’âme. Demain, si tu te lèves en ayant mal au foie, tu ne seras pas optimiste, tu verras tout en noir. L’espérance est quelque chose de plus. L’espérance est patiente. L’espérance sait souffrir pour porter en avant un projet, elle sait se sacrifier. Toi, es-tu capable de te sacrifier pour l’avenir ou veux-tu uniquement vivre le présent et que ceux qui arriveront après se débrouillent eux-mêmes ? L’espérance est féconde. L’espérance donne la vie. Toi, est-ce que tu es capable de donner la vie ou seras-tu un jeune homme ou une jeune fille spirituellement stérile, incapable de donner la vie à d’autres, incapable de créer l’amitié sociale, incapable de créer la grandeur ? L’espérance est féconde. L’espérance se trouve dans le travail.

Discours, 20 septembre 2015

 

 

REFLEXION

Quelle place donnes-tu à l’engagement dans ta vie que ce soit dans les petites choses comme de simples services et comme engagement de vie  de type vocationnel ou professionnel ?

 

 

Sr Pascaline AFFOGNON,

Sœur Salésienne de Don Bosco

linaamorevolezza@]gmail.com

Tél +225 0172 43 97 11

Laisser un commentaire