Close

22 mars 2021

Lettre n°21 : Être un témoin

Lettre à un (e) ami(e)

Abidjan, le 22 mars 2021

Lettre n°21 : Être un témoin

Cher jeune,

Chère jeune,

Loué soit Jésus !

            Nous marchons résolument vers la Pâques de notre Seigneur Jésus. Nous demandons à St Joseph, Patron de l’Eglise universelle d’intercéder pour nous afin que nous puissions rencontrer véritablement le Seigneur  Jésus qui souffre, meurt et ressuscite par amour pour nous, pour notre salut. Aujourd’hui, je voudrais aborder avec toi cette réflexion : Être témoin.

Le Pape Paul VI disait que « Les hommes d’aujourd’hui ont plus besoin de témoins que de maîtres ». Notre témoignage en tant que jeune chrétien dans le monde actuel est un engagement important. Je reviens sur certains épisodes avec Laura que tu connais déjà.

            Un dimanche matin, un monsieur se trouvant par hasard proche de l’église de Junin, remarqua parmi les filles qui entraient une d’entre elles, au regard clair, un sourire angélique sur les lèvres. Il en resta bien impressionné. Pour mieux l’observer, il entra dans l’église ; il la vit laisser les meilleures places aux autres – c’était une petite église si pauvre ! – s’agenouiller à terre et, les mains jointes, fixer doucement le tabernacle où réside Jésus. Profondément frappé, au moment de la Consécration, ce monsieur inconnu se prosterne lui aussi pour mieux observer le visage de la jeune fille en adoration. Il la voit contempler l’Hostie et le Calice au moment de l’élévation ; il la voit s’approcher du banquet Eucharistique immergée dans une profonde adoration.

            Il n’en croit pas ses yeux. Il sent en cette jeune fille un sens très vif de la présence de Dieu, comme une expérience avec le surnaturel : chaque dimanche il retourne à cette église, apprend à prier et se rapproche de Dieu. Laura probablement ne sut jamais qu’elle avait sauvé cette âme par le seul témoignage de sa foi simple et de son amour. Et pourtant, il n’y avait rien d’exceptionnel dans son comportement : seulement la transparence limpide d’une âme habitée par Dieu.

            Il y a une façon particulière de vouloir le Bien, de procurer le Bien à son prochain :

rendre témoignage à la vérité que tu possèdes, cela fait partie de la mission que tu as reçue à la Confirmation : témoigner ta foi par la vie. Si tu as en toi la richesse du Christ, fais en sorte que les autres s’en aperçoivent. Il ne s’agit pas d’exhiber ses qualités, de faire parade des pauvres vertus que tu possèdes. Ce serait trop stupide et ridicule. Parmi quelques bonnes qualités, combien de petites misères ! Et qu’as-tu de bon que tu ne l’aies reçu de Dieu ?

            C’est Dieu, seulement Dieu que tu dois montrer aux autres. Rends-lui témoignage dans ton comportement, ta façon d’entrer en relation avec les autres avec simplicité, spontanéité, désintéressement.

            Ne crains pas de témoigner de ta foi ; ceux qui vivent autour de toi ont besoin de rencontrer Dieu, de le connaître, de le « sentir ». Ne recule pas ! C’est un acte de courage et de loyauté. Sois toi-même, franche, droite, cohérente et loyale dans la manifestation de ta foi.

            La présence – présence d’un(e) chrétien(ne) baptisé(e), d’un temple vivant de la Trinité – doit faire sentir que « Dieu est présent ». Beaucoup ne croient pas aux paroles, mais restent convaincus par le témoignage de vie. Beaucoup ne croient pas s’ils ne voient pas ; tu dois faire voir. Beaucoup ne liront jamais l’Evangile ; ils doivent le lire dans ta vie. Là où tu entres, entre l’Eglise, entre le Christ que tu possèdes. Apporte au monde la joie de le rencontrer, de le voir, de le senti en toi !

 

 

REFLECHIS SUR CES PAROLES

« Ma vie témoigne-t-il de Jésus ? Mes comportements reflètent –ils l’Evangile ? »

 

 

Sr Pascaline AFFOGNON,

Sœur Salésienne de Don Bosco

linaamorevolezza@]gmail.com

Tél +225 72 43 97 11