Close

12 juillet 2021

25 ans aux côtés des filles victimes de toutes sortes d’abus : Les soeurs salésiennes de Don Bosco de Cotonou

25 ans du Foyer LAURA VICUNA

 

Du 28 juin au 2 juillet 2021, La communauté FMA « LAURA VICUNA » les Sœurs Salésiennes de Don Bosco ont célébré les 25 ans de création du Foyer Laura Vicuña, destiné à la prise en charge intégrale des filles survivantes ou à risque de toute sorte de violences.

Durant cette période, plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de la célébration des 25 ans d’existence du Foyer LAURA VICUNA. Il s’agit de sensibilisations faites à l’endroit des filles du foyer et à l’endroit de leurs parents sur le thème : « LA FAMILLE, PREMIER LIEU DE PREVENTION ET DE PROTECTION », un Triduum, une caravane a eu lieu le 1er Juillet, veille de la célébration officielle du 02 Juillet 2021 en présence des autorités, bénéficiaires et de nombreux autres invités.

La messe de clôture des festivités du 02 Juillet 2021 a été présidée par le père Hyacinthe Zannou, Vicaire épiscopal chargé des laïcs et de la famille dans l’archidiocèse de Cotonou.

Dans son homélie, le Vicaire a d’abord transmis les salutations de Mgr Roger Houngbédji, Archevêque de Cotonou qui par sa voix a adressé ses salutations et ses encouragements aux Sœurs Salésiennes pour cette œuvre sociale coordonnée en faveur des filles survivantes ou à risque de violences du Bénin depuis 25 ans. Il rend grâce pour cette œuvre caritative voire divine et prie Dieu de combler les Sœurs Salésiennes par sa bénédiction.  Malgré les œuvres sociales salvatrices, « beaucoup de filles sont encore victimes de maltraitance, de violence, d’abandon, d’abus et de mépris au Bénin », se désole le père Zannou. À l’endroit des bénéficiaires, il a recommandé d’être sages. « Vous êtes heureuses et vous devez rendre grâce à Dieu car de nombreuses filles n’ont pas eu cette chance que vous avez eue », a-t-il ajouté.

A la suite de la célébration eucharistique, dans son mot de bienvenue, Sœur Miet BOEL        , Révérende Sœur Responsable de la Communauté a invité tous à l’instar de l’esprit de convivialité qui règne dans ce Foyer, à œuvrer pour qu’ensemble, nos familles soient un lieu de prévention et de protection de l’enfant afin que les filles y jouissent de leurs droits et se sente en sécurité. Prenant la parole, la Sœur Tiziana a rappelé les circonstances de création du Foyer LAURA VICUNA. L’histoire commence en 1996 avec la petite Amélée, une fillette béninoise de 10 ans, vendue par son propre père à une dame à Porto-Novo, dont la résidence se trouve au Gabon. Maltraitée par sa tutrice, l’adolescente a été récupérée par les Sœurs Salésiennes de Don Bosco qui l’ont ramenée au Bénin et ont œuvré pour qu’elle retrouve sa mère et qu’elle soit prise en charge au sein de la communauté à Cotonou afin d’être réinsérée. Comme le cas d’Amélée, elles sont nombreuses les filles mineures (aujourd’hui adultes) à témoigner de leur gratitude aux Sœurs Salésiennes de Don Bosco, qui leur ont redonné « le sourire de la vie », notamment Sœur Maria Antonietta Marchese, pionnière de cette mission dédiée aux filles les plus démunies.

A l’issue de ce retour dans l’histoire de la création du Foyer LAURA VICUNA, Une attestation de reconnaissance a été délivrée à Monsieur Dominique Hontonnou, opérateur social et chauffeur au service des Œuvres sociales a été récompensé par les Sœurs Salésiennes de Don Bosco pour son dévouement pour la réussite de la mission des Filles de Marie Auxiliatrice à Cotonou. Par ailleurs une remise symbolique de kits d’installation a été également faite aux filles en fin de formation professionnelle en couture et en coiffure.

Cette célébration fut riche en belle émotion et s’est achevée par quelques prestations des actuelles et anciennes filles du Foyer LAURA VICUNA, des allocutions des parents de ces filles, les partenaires et une coupure symbolique du gâteau ainsi que des réjouissances.

 

 

Laisser un commentaire